Appui à l’emploi des jeunes : Total Guinée et l’AGUIPE scellent un partenariat

0
8

L’emploi des jeunes est une problématique qui préoccupe les autorités guinéennes et les partenaires au développement, d’où la mise en place du projet « Booster les compétences pour l’employabilité des jeunes » (BOCEJ) financé par la Banque mondiale. Le jeudi, 11 juillet 2019, dans le cadre du programme Education à l’emploi dans la composante 2 de BOCEJ, Total Guinée et l’Agence guinéenne pour la promotion de l’emploi (AGUIPE) ont signé une convention de partenariat. Celle-ci va permettre à 200 diplômés sans emploi de bénéficier d’un stage chez Total Guinée et espérer décrocher un emploi plus tard.

A l’occasion de cette cérémonie, Sékouba Mara, Directeur général de l’AGUIPE a rappelé la mission de sa structure : «  Nous avons pour mission la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi que le gouvernement met en place et nous avons comme mission d’exécuter cette politique et la matérialiser pour accompagner les demandeurs d’emploi. »

« Ce partenariat qu’on va sceller aujourd’hui, a-t-il poursuivi, va être parmi les entreprises qui accompagnent ce projet le leader en matière d’accompagnement des jeunes dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet que la Banque mondiale a bien voulu financer suite à l’initiative du gouvernement guinéen. »

Quant à Thierno Ilissa Baldé, il a rappelé l’objectif du projet BOCEJ dont il est le gestionnaire : « Ce projet a pour objectif de renforcer les liens entre les diplômés sans emploi et le secteur privé, d’inciter la création d’opportunités grâce à un système de partenariat public-privé, de créer une plateforme unique relative aux possibilités d’emploi, maximiser les choix pour les jeunes et les employeurs, renforcer les capacités à long terme de l’AGUIPE et du FONIJ. En termes d’indicateurs pour cette composante, le programme doit permettre, à travers ses pistes stage et formation complémentaire, de toucher directement 2800 jeunes diplômés demandeurs d’emploi dont au moins 30% de femmes, avec une discrimination positive en faveur des personnes handicapées. »

Pour le Directeur général de Total Guinée, Cheick Omar Diallo, il y a plusieurs défis à relever en Afrique, notamment trois majeurs que sont la santé, l’éducation et l’emploi. Ces problématiques, selon M. Diallo, sont pour certaines, prises en compte par le Groupe Total dans sa politique sociétale.

Résoudre la problématique de l’emploi des jeunes est une action qu’il faut mener si l’Afrique veut se développer, a soutenu le Directeur général de Total : «Aujourd’hui il est question de l’employabilité. […] Quand on circule dans les capitales africaines on se rend compte de la présence de beaucoup d’enfants qui ont moins de dix ans. Mais dans quelques années, ces enfants vont aller en masse sur le marché du travail. D’ici un siècle, l’Afrique va doubler de tailler en nombre d’habitants. Que ferons-nous de tous ces jeunes si nous n’arrivons pas à trouver aujourd’hui des voies dans le domaine de l’employabilité ? Que ce soit dans le domaine du marché classique du travail, de la création d’entreprises, ces jeunes représentent quelque part une véritable bombe pour notre continent. Mais ce n’est pas cet aspect négatif ou ce risque qui m’intéresse. C’est plutôt la richesse que ces jeunes représentent. Et si nous arrivons à donner la chance qu’il faut à ces jeunes alors nous arriverons à construire l’Afrique,. »

Stanislas MITTELMAN, Directeur Afrique pour le Marketing et Services du Groupe Total, a fait savoir que sa compagnie a créé près de 200 mille emplois directs ou indirects en Afrique dont trois mille en Guinée : « A l’échelle du continent, on considère que nous avons à peu près 200 mille emplois qui sont liés directement ou indirectement aux activités de Total et 3000 en Guinée. »

Plus loin, il a affirmé que le Groupe Total  attache du prix à l’emploi des citoyens dans lesquels il évolue : « C’est une chose importante d’offrir de l’emploi à des populations des pays dans lesquels nous évoluons. C’est une autre chose d’offrir des emplois et des perspectives de carrière et de développement professionnel intéressante. En Guinée, nous avons à peu près 180 stations-service dont plus de la moitié ont pour gérants des gens qui ont démarré dans le métier comme pompistes. Diplômés ou pas, souvent assez peu diplômés, ils ont démarré comme pompistes et puis à travers un système d’identification, de formation et de financement, ont eu l’opportunité de prendre des responsabilités de plus en plus importantes jusqu’à devenir gérants. Ça c’est un modèle qui est intrinsèquement lié à la manière dont nous faisons nos opérations. »

Dans son intervention, le Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Mouctar Diallo, a expliqué le processus de sélection des 200 jeunes devant faire le stage chez Total Guinée : « La signature de cette convention de partenariat permet d’offrir, dans un premier temps, des opportunités de stage de qualification  professionnelle à 200 jeunes  diplômés sans emploi sélectionnés dans la base de données de l’AGUIPE  contenant environ 30 mille demandeurs d’emplois, selon un tirage aléatoire comme le recommande le manuel d’exécution du programme et des jeunes. »

Au nom du Gouvernement, Mouctar Diallo s’est engagé à œuvrer pour la réussite de ce partenariat entre Total Guinée et l’AGUIPE : « Je voudrais ici exprimer l’engagement du gouvernement à travers le ministère de la Jeunesse et de l’emploi des Jeunes, le ministère de l’Enseignement Technique, de la formation Professionnelle et du Travail, et le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, à tout mettre en œuvre pour le succès de ce partenariat et participer activement à la réussite de toute initiative en faveur de la jeunesse guinéenne. »

Parlant des résultats du projet BOCEJ, le Ministre estime que la signature de cette convention de partenariat en est un.  « Le projet BOCEJ a fait ses preuves à travers des résultats concrets éloquemment exprimés ici par le gestionnaire du projet. L’un des résultats concrets de ce projet est bien sûr cette signature de ce partenariat entre l’AGUIPE et Total Guinée qui permettra pour la première fois depuis 2015, de donner à 200 jeunes, cette belle opportunité de stage qui renforce leurs capacités et bien sûr renforce leur employabilité et leur permette d’aller vers l’emploi. »

Source : GuinéeNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici