FONIJ : les nouveaux dirigeants veulent impulser une nouvelle dynamique à cette structure de promotion des jeunes

0
24

FONIJ : les nouveaux dirigeants veulent impulser une nouvelle dynamique à cette structure de promotion des jeunes

Dans le cadre de la redynamisation du fonds national pour l’insertion des jeunes (FONIJ), le Conseil d’Administration dudit fonds s’est réuni ce mardi, 11 Juin 2019, avec pour but de trouver des résolutions et des orientations qui permettront à sa direction d’atteindre ses objectifs. Des objectifs qui pourraient se résumer à favoriser l’intégration des jeunes dans le processus de développement socio-économique de la Guinée, a appris un journaliste de Guineematin.com qui a suivi cette réunion.

Créé en 2007 pour s’occuper de tout ce qui concerne l’insertion socioprofessionnelle des jeunes dans le domaine entrepreneurial, le FONIJ peine aujourd’hui à fonctionner normalement. Ce, depuis la création de l’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES). Mais, avec l’arrivée d’une nouvelle équipe de jeunes à la tête de cette structure de promotion du talent jeunes, le FONIJ entend surmonter allègrement les obstacles qui se dressent sur son chemin. L’atteinte des objectifs étant la préoccupation majeure de la nouvelle direction qui se veut différente et plus dynamique dans l’accomplissement de sa mission. Et, la tenue, ce mardi, de la première session du Conseil d’Administration du FONIJ (depuis la nomination de la nouvelle équipe de direction, en janvier 2019) doit aboutir à des résolutions et à des orientations qui devraient permettre de redynamiser ce service.

Mariama Ciré Baldé

Dans son discours à l’ouverture de cette session, la Directrice Générale du FONIJ, Mariama Ciré Baldé, est revenu sur les objectifs qu’elle s’est fixée (avec l’ensemble des cadres du FONIJ) dès après sa nomination à la tête de cette structure. Il s’agit entre autres : de faire l’état des lieux de la direction, renouer avec les partenaires techniques et financiers, assurer une couverture nationale et orienter les jeunes vers les secteurs porteurs. « Ceci nous a déjà permis, avec l’appui de la banque mondiale, de bénéficier d’un audit organisationnel assorti de plusieurs recommandations à mettre en œuvre pour l’atteinte de nos objectifs. Ensuite, nous avons rencontré plusieurs partenaires qui sont prêts à nous accompagner dans notre mission. Nous ambitionnons également d’assurer une couverture nationale pour toucher le maximum de jeunes à travers le pays… Toutefois, il faut signaler que cette couverture se fera de façon progressive », a-t-elle indiqué.

Au-delà d’être un instrument de lutte contre le chômage, le FONIJ doit contribuer à l’effort national de création de richesse. « C’est pourquoi, notre souhait est d’orienter les jeunes entrepreneurs vers les secteurs dits porteurs (agrobusiness notamment), afin de continuer à soutenir le processus de création de richesse dans notre pays », a indiqué Mariama Ciré Baldé.

La directrice générale du FONIJ a rappelé que la présente session du conseil se tient à un moment extrêmement difficile pour son établissement « à cause des incidences » découlant de la création de l’ANIES. « Des incidences négatives, diverses et observables à plusieurs niveaux dont entre autres : le transfert en cours vers l’ANIES de la subvention du FONIJ, l’hésitation observée chez certains partenaires à honorer leurs promesses de financement et la non application de l’article 38 du décret 172 portant statuts du FONIJ », a expliqué Mariama Ciré Baldé. La DG du FONIJ a d’ailleurs invité le Conseil d’Administration à se joindre à son équipe pour faire face à « l’incidence liée à la création de l’ANIES qui risquerait d’engloutir le FONIJ ».

Sidiki Touré

Présent à l’ouverture de cette session du fonds national pour l’insertion des jeunes, le Secrétaire Général du ministère de la Jeunesse et de l’Emploi jeunes, Sidiki Touré, a dit être rassuré de la tenue de cette réunion qui dénote encore du maintien de la structure dans son engagement en faveur des jeunes de Guinée. « Et, avec l’arrivée de cette nouvelle direction, composée de jeunes dynamiques, nous espérons que le nouveau programme 2018-2019 sera exécuté dans les meilleures conditions. Nous espérons également que l’Etat va continuer d’appuyer cette structure qui constitue un espoir pour les jeunes de Guinée. Car, le fonds qui s’intéresse à l’insertion des jeunes est une structure qui marque l’intention réelle de l’Etat à s’engager aux côtés des jeunes », a indiqué Sidiki Touré.

A noter que le FONIJ a pour mission de promouvoir l’esprit d’entreprise chez les jeunes, soutenir et financer les programmes et projets de formation qualifiante en faveur des jeunes, assister les jeunes dans la mise en œuvre d’activités productives, génératrices de revenus et créatrices d’emplois et accompagner le suivi des projets financés après leur lancement, afin de s’assurer de leur pérennité, entre autres.

Source : Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici